Accueil

Bienvenu sur mon blog !

Si tu es arrivé ici, c’est probablement parce que tu partages la même passion que moi pour la pêche et pour le milieu halieutique.

Par écran interposé, difficile d’en savoir plus sur toi et sur les recherches qui t’ont emmené sur cette page, mais en revanche, je peux te décrire rapidement mon parcours et les motivations qui m’ont poussé à franchir le pas du numérique.

Je suis un trentenaire qui habite en Matheysine (Sud Isère), et dans le secteur, ce ne sont pas les plans d’eau et les rivières qui manquent, sans parler du cadre magnifique de nous offre les massifs dans le secteur.

J’ai toujours été passionné par la pêche, passion qui m’a été transmise par mon père dès mon plus jeune âge. Au départ, il fallait que ce soit ludique, donc la pêche des poissons blancs et en particulier des ablettes était ma cible. Ensuite, j’ai découvert dans les magasines (hé oui, à cette période internet n’en été qu’à ses débuts) différentes variantes de la pêche des blancs et je me suis équipé pour pêcher plus loin et surtout à fond pour toucher de plus jolis poissons (brème, gardon, tanche, carpe). La pêche à l’anglaise et au quiver-feeder étaient devenus mon domaine de prédilection.

Pour moi, la pêche est assimilable à la chasse dans le sens où il s’agit d’une traque pour comprendre et débusquer les beaux spécimens. L’inconvénient de ces pêches est quelles étaient beaucoup trop statique pour moi, principalement dû au fait qu’il fallait pêcher la zone que nous avions amorcé mais également par l’aspect logistique car il faut à chaque fois transporter une quantité de matériel assez importante.

Lors d’un concours sur mon lac favori, j’ai eu l’occasion de gagner mon premier lancer avec quelques rapala. J’ai alors rapidement pris des carnassiers (perches, truites…) et j’ai directement accroché sur la technique de la pêche au leurre beaucoup moins ennuyeuse.

Les études et les activités sportives m’ont éloigné de la pêche pendant une quinzaine d’années mais comme beaucoup de personnes, j’avais besoin de penser à autre chose qu’au boulot et c’est donc tout naturellement que j’ai repris la pêche il y a maintenant 6 ans.

J’ai repris là où je m’étais arrêté, c’est à dire avec la pêche du carnassier aux leurres, mais depuis mon arrêt les évolutions ont été fulgurantes. Les techniques, le matériel, le vocabulaire,…tout avait changé et j’ai dû réapprendre cette pêche. Parmi les principales nouveautés, je me suis mis à pêcher le black bass, en casting et en float tube.

Partageant ma passion à la pause café, j’ai fait la connaissance d’une personne qui m’a initié à la pêche aux appâts naturels et là ce fût un nouveau déclic pour moi. Quel plaisir de pêcher ce poisson mystérieux qu’est la truite, les pieds dans l’eau et bercé par le roulis de l’eau sur les rochers.

Etape ultime des pêcheurs de salmonidés en eaux vives, je me suis orienté vers la pêche à la mouche. Cette technique a de quoi démotiver les débutants car il s’agit d’un monde à part entière, où la connaissance du milieu et du comportement des poissons sont primordiales. C’est également un club assez fermé avec ses techniques, son vocabulaire,… Ce que j’aime dans cette approche, c’est le respect de nos compagnons de jeu et l’activité de montage de mouches qui n’a de limite que notre imagination (et nos capacités financières).

Bref, si je ne vous ai pas perdu dans cette introduction, vous l’aurez compris, je suis sur la toile pour vous faire partager mon expérience afin que vous puissiez prendre du plaisir autant que moi lorsque je suis au bord de l’eau.

Bonne lecture !

Publicités