Pêche en noyée, une session qui fait rêver

Cet été je m’étais fixé comme objectif de pêcher en noyée histoire d’utiliser les nombres mouches que j’avais monté pour cette technique mais qui n’avaient encore jamais vu l’eau.

Cette technique bien maîtrisée permet de balayer une zone vaste très rapidement et donne une indication sur le comportement des poissons mais elle a été au fil des années délaissé au profit de la nymphe et/ou de la sèche pour certains plus « rentable ».

Face au succès de mes collègues qui la pratique je décidai de l’essayer sur un secteur particulièrement propice avec des zones assez larges avec un courant soutenu et régulier et assez peu profond.

20180619_201217-4

On va dire que je ne pars pas de zéro car j’ai dans les grandes lignes la théorie pour m’en sortir mais tant que celle-ci n’est pas mise en pratique il est difficile d’assimiler les subtilité qui la rende intéressante.

C’est avec un train de trois mouches que j’attaque la session avec en premier choix en mouche de pointe une black pennel, en intermédiaire une orange partridge et en sauteuse une peute.

Je commence à faire quelques lancers et très rapidement je prend de violentes tapes dans la canne et les poissons de belle taille vont s’enchaîner.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme le montre les photos, je pense que l’on peut considérer que la technique est validée 😉

Bonne pêche.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s