Sale temps pour pêcher !

Hé oui c’est bien connu, comme dans toutes disciplines, lorsque quelque chose ne fonctionne pas comme prévu, on se cherche des excuses.
C’est justement ce que j’ai essayé de faire à l’issu de ma sortie de Samedi après-midi, au résultat plus que mitigé.
Après il y a surement un soupçon de vérité dans cette analyse mais cela n’excuse rien.

Alors pour faire simple, je disposé d’un petit créneau de 2h Samedi après-midi, alors direction une rivière proche de la maison que je n’ai pas encore pêché cette année.
La météo est splendide, avec un beau soleil, un grand ciel bleu et 24°C.
L’idéal pour se balader, jardiner, se reposer, mais pas nécessairement les meilleures conditions pour aller à la pêche, en tout cas en cette saison.
La truite étant très sensible à la luminosité, elle sera probablement à l’ombre des rochers ou sous les frondaisons en bordure.
A cela, on rajoute une eau qui s’est rafraîchie à cause de la fonte des neiges, qui aura aussi tendance à couper l’appétit des poisson.
On peut donc dire que l’on part avec un sacré handicap, mais je sais qu’il y a pas mal de poisson dans cette poisson et je vais devoir être performant si je veux sauver la douille.

Les eaux sont claires et pour des raisons de discrétion je pars avec un montage yoyo, avec un tabanas et une nymphe.
Après quelques lancers je touche un poisson, qui sera le seul de la sortie mis au sec.
Un peu plus tard, je raterai une riquette venue sauter sur ma sèche.
Et voilà, il est déjà l’heure de rentrer.

Bien maigre bilan mais la bredouille est sauvé !

Bon visionnage, de préférence sans le son à cause d’une piste audio de la banque Youtube vraiment pas terrible 😉

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tightline dit :

    Salut Laurent,
    Dommage pour le nombre de prises, mais le fait de se trouver au bord de l'eau permet de bien s’évader. En plus le cadre ou tu pêches est superbe. Je vois également que tu fais de grands progrès dans les derives, ca va payer 🙂
    De mon coté je fais un parcours similaire au tien mais dans la pratique de la pêche aux appâts, mais en « grande » rivière et les résultats commences a être la 🙂
    On se tiens au jus.
    Bises a la famille.
    Ju

    J'aime

  2. Salut Ju,
    C'est sûr que la pêche est un prétexte pour laisser derrière le bruit et le paysage urbain.
    J'ai l'impression qu'il y a une tendance à l'inversion de nos techniques de pêche 😉
    Je me met à la mouche et tu te remet à la pêche aux appâts naturels 😉
    Pour moi, les techniques sont clairement complémentaire en fonction de la saison et surtout du profil de la rivière.
    Il faut qu'on essaye de se caler une sortie. J'ai uniquement un créneau dimanche matin, si tu es dispo.
    Bises à la maison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s