Nymphe ou Toc, pourquoi choisir ?

Après plusieurs sorties dans nos rivières isèroises, je décide de profiter des quelques week-end restant avant la fermeture de la 1ère catégorie pour me remettre à la pêche de la truite en rivière.
Cette année j’ai pris le timbre pour pêcher le Guiers, mais je n’y ai encore jamais mis les pieds.
Qui de mieux que Julien, alias tighline38, pour me faire découvrir cette magnifique rivière ? Le rendez-vous était pris pour ce samedi mais les pluies ont fait brusquement monter le niveau du Guiers qui a dû fortement se teinter. Bien que la météo soit très incertaine, ou plutôt malgré une très forte probabilité de pluie, nous décidons de nous rabattre sur des rivières plus proches de chez moi que Julien ne connait pas encore.

Il est 7h, et après avoir chargé mon véhicule nous prenons la direction du massif des écrins riche en rivières et torrents pour faire découvrir quelques spots à Julien.

Arrivée sur le premier spot, l’heure du constat a sonné, il fait frais pour un 15 Août et l’eau est piquée, teintée, voir même chocolat. Nous décidons de changer de secteur et c’est alors que nous entendons un bruit sourd dans la montagne, quand tout à coup un rocher finit sa course sur la chaussée. Quelques secondes plus tard et la partie de pêche aurait été prématurément abandonnée.

Arrivée sur le second secteur, cette fois pêchable, nous nous équipons.
Côté technique, ça sera en nymphe au fil pour Julien et appât naturels (vers de terreau) pour moi.

Malgré une belle entrée en matière avec de belles dérives sur des postes bien marqués, le début de prospection est difficile. Mais les poissons sont bien là puisque je décroche une petite truite et en loupe une autre.
Nous continuons notre évolution sur un parcours d’environ 1 km et nous prenons 2 truitelles de moins de 15cm. Il ne nous en faut pas plus pour nous rebooster.

Je laisse Julien attaquer un trou et c’est alors qu’il se prend une bonne touche et chose rare il casse au ferrage. Ça doit être un joli poisson. Pendant qu’il refait son bas de ligne j’ai profite pour faire passer mon ver de terreau dans la veine d’eau et je prend à mon tour une bonne châtaigne mais cette fois le poisson est pendu. Après un petit combat bien sympa dans le courant, dame fario de 26cm est réceptionnée par Julien qui en profite pour récupérer sa nymphe perdu quelques minutes plus tôt. Elle avait vraiment faim celle là.

La prospection se poursuit, toujours aussi compliquée avec une légère pluie qui vient de faire son apparition.
Je retoucherai une autre belle fario de 27cm, mais globalement l’activité est plutôt calme, surement que le festin a eu lieu hier lors des premières pluies.
C’est une fois arrivé à la confluence de 2 ruisseaux que je prend une méchante tape et s’en suit un super combat avec une belle arc en ciel de 34cm. Mon record sur cette rivière.

Nous décidons de retourner à la voiture pour prospecter un autre secteur sur une autre rivière.
L’occasion de moi de tester mon ensemble mouche fraîchement acheté. Il s’agit d’un combo Abu Garcia Diplomat fly qui mesure 9 pieds en 4 brins avec une soie de 5. Sachant que je m’étais mis au montage de mouches, ou plutôt de nymphes, que j’utilisais avec ma canne à Toc, c’était le dernier maillon de la chaine qui me manquait. Équipée d’un bas de ligne en 12/100 et d’une phasant tail casquée que j’avais préalablement montée je commença mes dérives. Après avoir observé Julien en début de matinée je m’essayais au lancer arbalètes.

A ma grande surprise, et aussi celle de Julien, je réussi à prendre 4 poissons et en décrocher autant en moins d’une heure.
Les résultats en nymphe du début de matinée étant mitigés, je prêta ma canne au Toc à Julien qui ne tarda pas à prendre du poisson. M’ayant rejoint sur un trou fabuleux, il se pris une touche qui arqua la canne en une fraction de seconde sans qu’il puisse effectuer le ferrage. Nous sommes persuadé qu’il y a une belle habitante dans le secteur et insistons. Et après quelques dérives Julien réussi à la ferrer mais la belle fario qui doit avoisiner les 30 centimètres connait la musique et finit par se décrocher dans une magnifique chandelle.

Il est déjà midi et c’est la tête pleine d’images que nous repartons de ce décor.
Je pars doublement satisfait car j’ai fait découvrir ce coin à Julien et mon essai à la mouche a été plus que concluant.
Il me semble que le virus de la nymphe au fil n’est pas loin 😉

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. vicking38 dit :

    voilà une partie de pêche rudement mené est plaine de satisfaction , idem pour moi en te lisant

    @+

    J'aime

  2. Merci René, le plaisir est partagé lorsque je m'évade sur ton blog.

    J'aime

  3. merci du partage une belle matinée

    J'aime

  4. Merci Yves, bravo à toi pour tes pêches sur le Salagou 😉

    J'aime

  5. gilou 26 dit :

    très joli compte rendu de ta sortie,bien commenté,j'ai pris plaisir à te suivre,tu verras la nymphe t'apportera beaucoup de plaisir comme se fut le cas pour moi cette saison mais avec avec une canne toc.a+

    J'aime

  6. Tightline dit :

    Salut Laurent,
    Encore merci pour la découvert, j'ai adoré.
    J'y retournerai surement d'ici la fermeture 🙂
    Trop fort le coup de la nymphe, quand j'y repense.
    On se tiens au jus pour une decouverte du Guiers.
    Bye
    Ju

    J'aime

  7. Salut Gilou, il est vrai que cette technique est très plaisante car subtile. J'ai commencé à monter mes nymphes en début de saison pour les utiliser avec ma canne à Toc, une Pezon et Michel Feather Weight, idéale pour cette pêche (à mon sens) mais je voulais franchir le pas vers le monde mystique de la mouche. Merci

    J'aime

  8. Salut Ju,
    J'ai passé un super moment et j'en ai profité pour apprendre beaucoup en te regardant.
    Pas de soucis pour remettre dans ton jardin secret.
    @ bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s